Psychoonline Marie meerschman

Espace privé

Le blog de Psychoonline :

Crise d’angoisse / Attaque de Panique

Une crise d’angoisse, également appelée attaque de panique, est un épisode soudain et intense de peur ou de malaise qui atteint son pic en quelques minutes. Les symptômes courants incluent des palpitations, des tremblements, une sensation d’étouffement, des sueurs, des étourdissements, une peur de perdre le contrôle ou de mourir, et parfois des symptômes physiques tels que des douleurs thoraciques.

Les crises d’angoisse peuvent survenir de manière inattendue, sans lien apparent avec une menace réelle, ou être déclenchées par des situations spécifiques. Les personnes qui éprouvent des crises d’angoisse peuvent développer une anxiété anticipatoire, craignant la possibilité de futures attaques. Les évitements sont fréquents et renforcent la problématique.

Trouble Panique , Agoraphobie

1. Trouble Panique : Il s’agit d’un trouble anxieux caractérisé par des attaques de panique récurrentes et inattendues. Ces attaques sont des épisodes soudains de peur intense, souvent accompagnés de symptômes physiques tels que palpitations, tremblements, étourdissements, sensations d’étouffement, et une forte anxiété. Les personnes atteintes de trouble panique peuvent développer une appréhension constante à l’idée de subir une nouvelle attaque de panique.


2. Agoraphobie : L’agoraphobie est souvent associée au trouble panique. C’est une peur intense et persistante de se retrouver dans des situations où une évasion ou l’obtention d’aide pourrait être difficile en cas de panique. En conséquence, les personnes agoraphobes peuvent éviter les endroits ou les situations qui pourraient déclencher une attaque de panique, comme les lieux publics, les transports en commun ou les grands espaces ouverts.

Souvent, l’agoraphobie peut se développer comme une stratégie d’adaptation pour éviter les situations associées à l’anxiété et aux attaques de panique. Cependant, elle peut considérablement restreindre la vie quotidienne de la personne.

Prise en charge TCC

1. Éducation sur le trouble panique : Comprendre les mécanismes sous-jacents du trouble panique, les symptômes associés et les facteurs déclenchants peut aider à démystifier l’expérience, réduisant ainsi l’anxiété.

2. Identification des pensées catastrophiques : La TCC aide à identifier et à remettre en question les pensées négatives et catastrophiques qui peuvent déclencher les attaques de panique. Cela peut impliquer de reconnaître et de changer les schémas de pensée irrationnels.

3. Exposition graduée : L’exposition progressive à des situations ou des stimuli qui déclenchent l’anxiété permet de désensibiliser progressivement la personne aux déclencheurs de la panique. Cela se fait de manière progressive et contrôlée.

4. Techniques de respiration et de relaxation

5. Enregistrement des pensées : Tenir un journal des pensées et des émotions liées aux attaques de panique peut aider à repérer les schémas et à travailler sur des stratégies de gestion.

6. Gestion de l’anxiété anticipatoire : La TCC aborde également la peur anticipatoire des futures attaques de panique, aidant la personne à développer des compétences pour faire face à cette anxiété.



Partager

Marie Meerschman, psychologue

Marie Meerschman, psychologue

Psychologue Clinicienne, Psychothérapeute, formée aux TCC ou Thérapies Cognitivo-comportementales, je vous propose des consultations en ligne, de chez vous, avec ou sans visio.